LPD Suisse et le Droit d’Accès: Comment faire

lpd suisse data securite informatique

Vous êtes une entreprise en Suisse et vous avez entendu parler de la LPD et du droit d’accès.

Vous vous demandez sûrement: « Qu’est-ce que cela signifie pour mon entreprise? Suis-je en conformité avec cette loi? »

La LPD (Loi sur la Protection des Données) est une réglementation suisse qui vise à protéger les données personnelles des individus.

L’article 25, en particulier, traite du droit d’accès, un droit fondamental pour chaque individu.

Mais comment cela se traduit-il concrètement pour votre entreprise?

×

Votre plan de conformité RGPD offert

Complétez ce rapide questionnaire pour identifier vos besoins en matière de RGPD et recevez un plan de conformité sans engagement.
Quelle est votre familiarité avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) ?
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Le droit d’accès en action

Imaginez un instant que l’un de vos clients ou employés demande à accéder à ses données personnelles.

Si vous ne pouvez pas répondre à cette demande, ou si vous ne savez pas comment le faire, vous pourriez vous retrouver dans une situation délicate, voire juridiquement problématique.

La non-conformité peut entraîner des sanctions, sans parler de la perte de confiance de vos clients ou partenaires.

Pas de panique! Nous sommes là pour vous guider à travers cette réglementation et vous montrer comment y répondre de manière concrète.


1. Comprendre le Droit d’Accès

Chaque personne a le droit de savoir si ses données personnelles sont traitées par une entreprise.

Toute personne peut demander au responsable du traitement si des données personnelles la concernant sont traitées.

Cela signifie que si M. Dupont vous demande s’il est dans votre base de données, vous devez pouvoir lui répondre.

2. Informations à fournir

Lorsqu’une personne exerce son droit d’accès, vous devez lui fournir une série d’informations, dont:

Dans tous les cas, elle reçoit les informations suivantes:

a.l’identité et les coordonnées du responsable du traitement;

b.les données personnelles traitées en tant que telles;

c.la finalité du traitement;

d.la durée de conservation des données personnelles ou, si cela n’est pas possible, les critères pour fixer cette dernière;

e.les informations disponibles sur l’origine des données personnelles, dans la mesure où ces données n’ont pas été collectées auprès de la personne concernée;

f.le cas échéant, l’existence d’une décision individuelle automatisée ainsi que la logique sur laquelle se base la décision;

g.le cas échéant, les destinataires ou les catégories de destinataires auxquels des données personnelles sont communiquées, ainsi que les informations prévues à l’art. 19, al. 4.

Astuce: Pensez à créer un modèle standard de réponse pour faciliter le processus.

3. La santé, un cas particulier

Si vous détenez des données de santé sur une personne, vous ne pouvez les lui communiquer que si elle a donné son consentement et par l’intermédiaire d’un professionnel de la santé.

Des données personnelles sur la santé de la personne concernée peuvent lui être communiquées, moyennant son consentement, par l’intermédiaire d’un professionnel de la santé qu’elle aura désigné.

4. Sous-traitants et responsabilité

ingenieure lpd suisse

Si vous faites appel à des sous-traitants pour traiter des données, vous restez le responsable.

Le responsable du traitement qui fait traiter des données personnelles par un sous-traitant demeure tenu de fournir les renseignements demandés.

5. Gratuité et délai

Fournir ces informations doit être gratuit et rapide.

Le responsable du traitement fournit gratuitement les renseignements demandés. Le Conseil fédéral peut prévoir des exceptions, notamment si la communication de l’information exige des efforts disproportionnés.

En règle générale, vous avez 30 jours pour répondre.


Les restrictions

Restrictions générales au droit d’accès (Art. 26)

Le responsable du traitement (c’est-à-dire votre entreprise) peut refuser, restreindre ou différer la communication des renseignements dans certaines situations:

  • Si une loi formelle le prévoit, par exemple pour protéger un secret professionnel.
  • Si cela pourrait nuire aux intérêts d’un tiers.
  • Si la demande semble infondée ou vise à enfreindre la protection des données.

Est-ce que toutes les demandes d’accès sont légitimes? Pas nécessairement, et c’est pourquoi ces exceptions existent.

De plus, il y a des cas spécifiques où la communication peut être refusée:

  • Pour les personnes privées, si leurs intérêts l’exigent et qu’elles ne partagent pas les données avec un tiers.
  • Pour les organes fédéraux, si un intérêt public est en jeu ou si cela pourrait compromettre une enquête ou une procédure.

Astuce: Les entreprises du même groupe ne sont pas considérées comme des « tiers ». C’est un point crucial à retenir.

Et n’oubliez pas: si vous refusez ou limitez l’accès, vous devez en indiquer la raison.

Restrictions spécifiques pour les médias (Art. 27)

Les médias ont des règles particulières. Si les données sont traitées uniquement pour la publication rédactionnelle:

  • Ils peuvent refuser l’accès si cela révèle leurs sources.
  • Si cela donnerait un droit de regard sur des projets de publication.
  • Si cela compromettrait la libre formation de l’opinion publique.

Analogie: Imaginez un journaliste qui travaille sur une enquête secrète. Si chaque personne pouvait demander à voir ses notes, cela compromettrait son travail, n’est-ce pas?

De plus, les journalistes peuvent limiter l’accès si les données sont uniquement un outil de travail personnel.

En conclusion, la LPD et le droit d’accès ne sont pas seulement des obligations légales, mais aussi une opportunité pour renforcer la confiance avec vos clients et partenaires.

En étant transparent et en respectant leurs droits, vous montrez que vous valorisez leur vie privée.

Le droit d’accès est un pilier de la LPD, mais il est essentiel de connaître ses limites. Ces restrictions sont là pour équilibrer les droits des individus avec d’autres intérêts cruciaux. En tant qu’entreprise, vous devez naviguer habilement entre ces règles pour assurer la conformité tout en respectant vos obligations et responsabilités.

Alors, êtes-vous prêt à faire le nécessaire pour être en conformité?

×

Votre plan de conformité RGPD offert

Complétez ce rapide questionnaire pour identifier vos besoins en matière de RGPD et recevez un plan de conformité sans engagement.
Quelle est votre familiarité avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) ?
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.